montage accueil blog

montage accueil blog

dimanche 19 novembre 2017

Plaisir chocolaté...

A la demande de ceux qui l'ont goûté voici la recette du gâteau chocolat courge. Une recette inspirée de celle du gâteau chocolat-courgette du comédien Julien Boisselier, parue dans le magazine du Monde en juillet 2017. N'ayant plus de courgette dans le jardin mais par contre, étant envahie par les courges de toutes sortes qui ont repoussées dans mon tas de compost, j'ai remplacé l'une par l'autre, en l'occurrence, un potimarron. Vous pouvez sans risque essayer avec d'autres variétés de courge, je suis sûre que ça marchera très bien. Cette recette peu sucrée, sans matière grasse et très fondante est parfaite pour les intolérants puisqu'elle est sans gluten mais aussi sans lactose. Une gourmandise qu'il serait dommage de bouder...

Gâteau chocolat-courge

Pour 6 à 8 personnes, soit un moule de 20-23 cm de diamètre

  • 200 g de chocolat noir à 70 %
  • 200 g de courge potimarron ou autre cuite à la vapeur
  • 4 œufs 
  • 40 g de sucre
  • 30 g de cacao en poudre non sucré
  • 30 g de maïzena
  • sel fin


Faites fondre le chocolat au bain-marie et réservez. Séparez les blancs des jaunes. Mixez la courge avec la peau si elle est fine (ou écrasez-la à la fourchette pour obtenir une purée). Puis ajoutez les jaunes d'œufs, le sucre, le cacao en poudre, la maïzena, une bonne pincée de sel et mixez de nouveau pour obtenir un mélange homogène. Incorporez ce mélange au chocolat fondu. Battez les blancs en neige ferme, et incorporez-les délicatement à la préparation au chocolat.
Versez dans un moule préalablement beurré et enfournez à 180 ° C pendant 20 minutes. Le coeur doit rester moelleux.
Dégustez à température ambiante. Se conserve plusieurs jours au réfrigérateur.

Suggestion : les plus gourmands qui ne sont pas intolérants au lactose pourront accompagner ce gâteau d'une bonne crème anglaise...

mardi 7 novembre 2017

Un flan tout "blettes"...

Dans mon panier de légumes de l'AMAP j'avais : des carottes, des poireaux, une courge, un daikon, une salade et 1kg de blettes. Avec ces dernières, que l'on nomme aussi bettes, cardes ou poirées, j'ai essayé une recette de flan de blettes, simple à réaliser et parfaite pour un repas du soir. Il faut savoir que ce légume, parmi les plus riches en carotène et en calcium s'accommode de multiples façons. Dans la recette que je vous livre aujourd'hui, nous utilisons à la fois le vert et les côtes. Accompagné d'une petite salade d'endives et d'une concassée de tomates (les dernières de la saison) et voila un repas léger mais nourrissant. Rien ne vous empêche d'utiliser cette recette pour garnir un fond de pâte brisée et en faire ainsi un repas plus copieux.

Flan de blettes




























Pour 4 personnes


  • 1kg de blettes
  • 120 g d'emmenthal
  • 4 oeufs
  • 50 g de crème fraîche
  • 1 bonne c. à café de noix de muscade râpée
  • 2 tomates
  • 1 noix de beurre
  • Sel et poivre du moulin


Lavez les blettes. Séparez le vert des côtes. Cuisez les feuilles 8 minutes à l'eau bouillante salée. Egouttez-les puis rafraîchissez-les sous l'eau froide. Pressez-les bien pour en extraire toute l'eau.
Epluchez les côtes et détaillez-les en bâtonnets. et Cuisez-les 15 minutes à l'eau bouillante salée. Elles doivent être légèrement croquantes. Egouttez-les.
Allumez le four à 210 °C.
Mettez dans le mixeur le vert des blettes et la crème fraîche. Réduisez le tout en purée, en incorporant au fur et à mesure les oeufs entiers. Versez la préparation dans un saladier. Assaisonnez en sel, poivre et muscade. Râpez le fromage et incorporez à la préparation avec les bâtonnets de côtes de blettes.
Beurrez un plat à four et répartissez-y le mélange. Cuisez 25 à 30 minutes au four au bain-marie, en surveillant la cuisson, la préparation ne doit pas bouillir;
Décorez le dessus de quelques dés de tomate fraîche.

Cette recette est extraite du livre "Les légumes passent à table-Recettes Inattendues" éditions Terre Vivante

lundi 9 octobre 2017

Le yin dans le yang...

Depuis des siècles, les chinois ont compris que bien se nourrir est fondamental pour rester en bonne santé. Pour eux l'année se divise en 4 saisons qui correspondent chacune à un élément (printemps/bois, été/feu, automne/métal, hiver/eau) mais aussi 4 intersaisons associées à l'élément Terre qui est neutre et qui harmonise. En correspondance avec les saisons, les aliments sont déterminés suivant leur nature yin ou yang. Ainsi, comme "Selon la Tradition, avec la lumière blanche de l'Occident, arrive l'automne, yin dans le yang, associé à l'élément Métal, au poumon, à la tristesse, et à la saveur piquante." voici la recette du poulet en tajine aux poires et pruneaux, gingembre, épices, extraite de "Quand la diététique chinoise rencontre la cuisine française" de Josselyne Lukas et Nicole Fargeas aux éditions du Rouergue. Il est dit à la fin de la recette que, je cite : "la poire, douce et fraîche, tonifie les liquides organiques et "nourrit le yin des 5 organes". Crue, elle est très rafraîchissante."
Quand j'ai fait la recette, j'ai juste oublié de mettre les amandes effilées que j'avais pourtant bien pris soin de faire griller...!

Poulet en tajine aux poires et pruneaux, gingembre, épices

Pour 6 à 8 personnes

  • 1 poulet fermier coupé en morceaux
  • 8 petites poires pas trop mûres épluchées et coupée en 2
  • 18 pruneaux
  • 1 kg d'oignons doux émincés
  • 1 gros oignon coupé en morceaux
  • 1 morceau de gingembre frais râpé
  • 1 baton de cannelle
  • 2 c. à c. de curcuma
  • 2 c. à s. d'amandes effilées
  • sel et poivre

Dans une cocotte, déposer le poulet, l'oignon et les épices, ajouter de l'eau à hauteur du poulet, saler, poivrer. Cuire environ 40 minutes, vérifier la cuisson, la viande doit se détacher facilement avec les doigts.
Retirer les morceaux de la cocotte. Ajouter les oignons doux, les cuire 15 minutes à couvert, puis lorsqu'ils sont souples, découvrir pour faire réduire le jus.
Ajouter les poires et les pruneaux, cuire environ 15 minutes à feu doux pour que les poires ne s'écrasent pas.
Remettre la viande pour la chauffer, laisser mijoter 5 minutes pour que les saveurs se mélangent. Saupoudrer d'amandes grillées légèrement à sec dans une poêle et servir bien chaud.

Variante : avec du veau, de l'agneau ou du mouton, plus chauds.

mercredi 30 août 2017

Tomates et poivrons, la pleine saison...

De retour sur ce blog,  et avant que la saison estivale ne se termine, il est temps de vous donner la recette de salade de pois chiches grillés au curry qui vous permettra d'utiliser les savoureuses tomates du jardin accompagnées de poivron cultivé par vos soins de préférence... Pour qui aime les pois chiches, voici une excellente recette tirée de "Vegan", un livre de Marie Laforêt (pas la chanteuse, la super chef vegan ...).

Salade de pois chiches grillés au curry
  
Pour 4 personnes

  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 poivron vert
  • huile d'olive
  • 3 c. à s. de curry
  • 250 g de pois chiches cuits
  • 3 tomates
  • 1 citron
  • sel


Émincez l'oignon et l'ail. Coupez le poivron en grosses lamelles. Dans une sauteuse, faites chauffer 2 c. à s. d'huile d'olive avec le curry à feu vif. Ajoutez l'oignon, les pois chiches, le poivron et l'ail, et faites sauter 5 à 10 minutes en remuant régulièrement. Salez légèrement. Laissez refroidir sur un plat. Découpez les tomates en fins quartiers et les ajouter. Arrosez d'un léger filet d'huile d'olive et présentez avec le citron coupé en quatre. Pressez un quart de citron dans l'assiette juste avant de déguster.

Cette recette est extraite du livre "Vegan" de Marie Laforêt, éditions La Plage

mardi 1 août 2017

Pleine saison pour les moules...

Petit moyen mnémotechnique pour savoir si c'est la saison des huitres ou des moules : les mois en R (les huitres en ont un...) qui sont : septembre, octobre, novembre, décembre, janvier, février, mars et avril célèbrent la saison des huitres alors que mai, juin, juillet, août sont pour les moules ! Fastoche.
Aujourd'hui, 1er août, voici donc une délicieuse recette de mouclade à l'indienne avant que la saison des moules se termine. J'ai remplacé les épinards par du chénopode que je conservait dans mon congélateur et personne n'y a trouvé à redire...

Mouclade à l'indienne
Pour 4 personnes

  • 2 L de moules
  • 2 échalotes
  • 1 feuille de laurier
  • 1,5 kg d'épinards ou de chénopode
  • 10 cl de vin blanc sec (facultatif)
  • 1 c. à c. de curry en poudre
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 25 cl de crème fraîche liquide (ou de crème de soja)
  • 40 g de beurre ou de margarine (la St Hubert bio est plutôt bien)
  • 1 c. à c. de Maïzena
  • poivre du moulin

Pelez et hachez les échalotes. Faites-les revenir dans une grande cocotte avec l'huile chaude. Lavez les moules, mettez-les dans la cocotte avec le vin blanc et la feuille de laurier et faites-les ouvrir à feu vif. Moi, je mets un couvercle et je remue régulièrement les moules pour qu'elles soient bien toutes ouvertes. Cela prend quelques minutes. Décoquillez-les, filtrez le jus de cuisson et réservez-les.
Lavez, essorez et équeutez les épinards. Mettez-les dans une grande marmite avec couvercle et laissez-les fondre quelques minutes. Égouttez-les et posez-les dans un plat chaud avec le beurre. Réservez au chaud.
Versez le jus de cuisson filtré des moules dans une grande casserole. Incorporez la crème fraîche, le curry et la Maïzena délayée avec une cuillerée à soupe d'eau froide. Poivrez et laissez épaissir cette sauce sur feu doux pendant 2 à 3 minutes. Plongez-y les moules et réchauffez-les quelques instants.
Disposez les épinards sur des assiettes chaudes, posez les moules au centre et nappez de sauce.

Attention : selon la poudre de curry utilisée, la saveur peut être plus ou moins épicée. C'est pourquoi, il vaut mieux la goûter avant d'entamer la recette.

Cette recette est inspirée d'un hors-série Cuisine Actuelle printemps 99.

vendredi 7 juillet 2017

Comme un air de vacances...

Les vacances offrent l'occasion de lâcher prise, alors pourquoi ne pas commencer par le faire à table ? Marie Laforêt avec sa recette de minigalettes de légumes à manger avec les doigts nous donne l'occasion de nous régaler sainement et sans chichis. Cette recette vegan est aussi sans gluten. Les enfants adorent et moi aussi !


Minigalettes de légumes à manger avec les doigts

Pour environ 12 minigalettes
  • 75 g de courgette râpée
  • 75 g de carotte râpée
  • 75 g de chou blanc râpé
  • 75 g de farine de pois chiche (ou de blé)
  • 2 c. à s. d'arrow-root (ou de fécule de pomme de terre)
  • 100 ml de lait de soja (ou un autre lait)
  • 50 g de farine de maïs
  • huile d'olive pour la cuisson
  • sel, poivre
Pour la sauce minute
  • 1 yaourt de soja
  • 2 c. à c. de sirop d'érable
  • 1/2 c. à c. de curry moulu

Dans un saladier, mélanger les légumes râpés. Ajouter la farine de pois chiche et l'arrow-root, mélanger avec les mains. Ajouter le lait de soja, mélanger, puis ajouter la farine de maïs, assaisonner légèrement et mélanger à nouveau. Faire chauffer une petite poêle sur feu moyen, avec un peu d'huile d'olive. Former une petite boule de pâte, l'aplatir légèrement entre les mains et la mettre à cuire dans la poêle. Former progressivement d'autres galettes et les cuire quelques minutes de chaque côté. Les déposer ensuite sur une assiette couverte de papier absorbant et laisser tiédir. Mélanger les ingrédients de la sauce pour tremper dans un petit bol. Servir les galettes tièdes ou froides avec cette sauce.

Cette recette est tirée du livre Vegan de Marie Laforêt éditions La Plage.

mercredi 31 mai 2017

Un flan très coco...

Qui ne connait pas encore le flan antillais ???...
Un laitage caramélisé, aux œufs et à la noix de coco et qui se mange sans faim (en tout cas, en ce qui me concerne). La plupart des recettes de flan antillais utilisent du lait concentré sucré, sauf que, quand on est devenu intolérant au lactose, ça n'est carrément pas possible. Mais la gourmandise l'emportant toujours, il est possible de trouver des solutions de remplacement très acceptables. 
Je vous livre donc ma recette "végétalienne" (sauf les œufs...) qui a été appréciée à l'unanimité même par ceux qui consomment encore du lait de vache bien crémeux...Vous aller voir, c'est très simple. 

Flan antillais sans lactose

Pour 6 à 8 personnes

Pour le flan :
  • 5 œufs
  • 60 g de sucre
  • 45 cl de lait de soja vanille
  • 20 cl de crème de coco
  • 100 g de noix de coco râpée
Pour le caramel :
  • 80 g de sucre
  • 10 cl d'eau (1 petit verre)
Préchauffez le four thermostat 160° C
Préparez le caramel. Dans une casserole, faites chauffer le sucre et l'eau sans remuez jusqu'à ce que le sirop prenne une belle couleur caramel. Quand celle-ci est atteinte, versez le caramel dans le fond d'un moule à cake.
Préparez le flan. Battez les œufs et le sucre. Dans une casserole, faites chauffer le lait de soja vanille avec la crème de coco puis versez cette préparation sur les œufs tout en mélangeant. Ajoutez la noix de coco râpée et mélangez. Versez le tout dans le moule caramélisé.
Cuisez au bain-marie pendant 1 heure environ à 160°C.
Laissez refroidir dans le moule avant de démouler. Il est préférable de décoller le flan des parois avec une lame avant de démouler le flan.
A consommer bien frais.

vendredi 26 mai 2017

Et si on mangeait danois ?...

Cette semaine, de beaux rollmops (harengs marinés au vinaigre) vendus au détail chez ma poissonnière m'ont tapée dans l’œil ! Cela faisait des années que j'en avais achetés. Une envie de changement, certainement ! Et comme je cherchais comment les accommoder, j'ai retrouvé une recette danoise que je n'avais encore jamais tentée, celle des "roulés surprise". Nous les avons consommés en plat principal avec une salade verte. Une belle découverte pour un plat complet et savoureux. Au lieu de la crème, j'ai utilisé du yaourt de soja, une adaptation pour les intolérants...

Roulés surprise
 Pour 4 personnes
  • 8 rollmops
  • 2 pommes de terre cuites à l'eau
  • 200 g de crème fraîche ou de fromage blanc ou de yaourt
  • 150 g de betterave rouge cuite
  • 2 œufs durs
  • 1 pomme
  • 1 petit oignon
  • 1 citron
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1 c. à c. d'herbes hachées (persil, aneth, ou ciboulette)
  • sel et poivre du moulin
Déroulez les rollmops et retirez les petits oignons qu'ils contiennent; Vous les utiliserez comme condiments avec un autre plat.
Épluchez et lavez l'oignon. Pelez les pommes de terre et écalez les œufs durs. Coupez la pomme en deux. Épluchez-la et retirez les pépins. Mettez la betterave, les œufs durs, les pommes de terre, l'oignon et les morceaux de pomme sur une planche et hachez bien. Dans un bol, mélangez  la crème et la moutarde. Ajoutez le jus de citron et les herbes hachées. Salez, poivrez. Remuez bien pour mélanger. Assaisonnez le hachis avec un quart de la crème parfumée. Mettez une bonne cuillerée de cette farce au milieu de chaque rollmops. Roulez-les et maintenez avec un bâtonnet en bois. Répartissez la salade verte sur les assiettes. Disposez 2 roulés sur chacune d'elles. Servez avec le reste de farce et le reste de crème parfumée à part.

Cette recette est extraite du mensuel Famille magazine Spécial cuisine n° 17 de 1989.

mardi 2 mai 2017

Une entrée fruitée ...

Avec les jeunes pousses d'épinards que j'avais dernièrement dans mon panier de l'AMAP, j'ai eu envie de tester la salade vitaminée de Marie Laforêt et je n'ai pas regretté ! Il faut dire que j'avais presque tout sous la main pour réaliser cette entrée vegan sucrée salée : l'avocat, les oranges, les épinards et les 1ères fraises en provenance de Plougastel ...Il me manquait juste les amandes ! Pour ceux ou celles qui comme moi se tournent de plus en plus vers une alimentation végétarienne, je recommande le livre "Vegan" de Marie Laforêt aux Editions La Plage. Les photos sont magnifiques et donnent envie de réaliser toutes les recettes qui par ailleurs sont très simples.

Salade vitaminée

Pour 4 personnes :


  • 150 ml de vinaigre balsamique
  • 150 g de pousses d'épinards
  • 250 g de fraises
  • 1 avocat
  • 2 oranges
  • Huile d'olive
  • Amandes caramélisées au tamari (facultatif)
  • sel, poivre

Versez le vinaigre balsamique dans une casserole et porter à feu vif pour quelques minutes afin de le faire réduire : il doit avoir une consistance crémeuse mais liquide. Verser dans un ramequin pour le refroidir. Lavez et essorez les jeunes pousses d'épinards. Lavez, équeutez et coupez les fraises en quatre. Coupez l'avocat en lamelles. Zestez une orange et prélevez les suprêmes des deux oranges. Disposez une poignée de pousses d'épinards sur 4 assiettes, répartissez dessus les lamelles d'avocat et les fruits, puis ajoutez un filet d'huile d'olive, les amandes caramélisées et un filet de réduction de balsamique. Assaisonnez.

Cette recette est tirée du livre Vegan de Marie Laforêt éditions La Plage.

mercredi 26 avril 2017

Une assiette couleur printemps...

Malgré le retour de la fraîcheur, nous sommes bien au printemps comme le prouve la composition ci-dessous (betterave, mesclun, rutabaga lactofermenté, primevères, échalote et graines germées), le tout assaisonné d'une petite vinaigrette :

assiette de printemps
Vous pouvez remplacer les primevères par des fleurs de pâquerettes (et oui, c'est comestible !!!) par des pétales de souci ou des fleurs de bourrache. C'est bon et très joli.

Le rutabaga lactofermenté a été fabriqué par moi même lors d'un atelier chez Rose. Je vous conseille de découvrir son site Ombelles à croquer  qui donne un aperçu de sa manière de cuisiner les fleurs et plantes sauvages qui nous entourent. Avec elle, j'ai aussi participé à un atelier sur les algues en cuisine et tout récemment un autre atelier sur les adventices, autrement dit ce que l'on désigne habituellement sous le nom de mauvaises herbes. Dans son jardin, j'ai ainsi goûté l'alliaire, la bourse à pasteur, la fleur de roquette, la lampsane, l'ortie, l'achillée, le gaillet, le maceron, l'oseille...

La lactofermentation, tout comme les graines germées, c'est simple et très bon pour la santé. Alors pourquoi s'en priver ?...Pour en savoir plus sur la lactofermentation, je vous conseille une visite sur le blog très détaillé de Marie-Claire Frédéric Ni Cru Ni Cuit