montage accueil blog

montage accueil blog

mercredi 7 décembre 2016

Pour les becs sucrés...

Le sirop d'érable rapporté du Québec par notre amie Myriam m'a donné la nostalgie de la délicieuse recette de tarte au sirop d'érable de Mimie, une ancienne collègue à moi. Je ne faisais plus cette recette qui comprend un fond de pâte brisée, une garniture au sirop d'érable et aux noix et un couvercle en pâte feuilletée. 
Poussée par ma gourmandise, j'ai donc décidé d'adapter la recette pour les sans gluten que nous sommes. La pâte brisée s'est transformée en une pâte légèrement sucrée à base de farine de riz, de farine de pois chiche et de polenta, la garniture est fidèle à l'originale et le couvercle en pâte feuilletée à été complètement supprimé. 
Une gourmandise à refaire sans hésitation !

Tarte au sirop d'érable

Pour 6 personnes

Un fond de pâte brisée 
ou 
pour les sans gluten, un fond réalisé comme suit :
  • 75 g de farine de riz
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 75 g de polenta
  • 1 c. à c. de gomme de guar
  • 1 c. à c. de bicarbonate alimentaire
  • 125 g de beurre ou 50 g d'huile d'olive
  • 2 c. à s. de sucre
  • 1 œuf battu
Garniture
  • 240 ml de sirop d'érable
  • 120 ml d'eau
  • 3 c. à s. de maïzena
  • 2 c. à s. d'eau froide
  • 70 g de beurre ou de margarine
  • 70 g de noix hachées + quelques cerneaux pour la décoration

Réalisation de la pâte sans gluten
Mixez les farines, la polenta, la gomme de guar, le bicarbonate, le sucre et le beurre ou l'huile jusqu'à obtention d'une chapelure fine. Ajoutez l’œuf et suffisamment d'eau froide pour obtenir une pâte que vous travaillez quelques minutes. Si elle est trop collante, ajoutez un peu de farine de riz. Vous devez obtenir une pâte souple. Mettez la pâte en boule, couvrez-la d'un film alimentaire et laissez-la reposer au réfrigérateur pendant une heure.

Chauffez le four à 200°

Réalisation de la garniture
Mettez le sirop d'érable et l'eau dans une casserole et faite bouillir 5 mn.
Délayez la maïzena dans l'eau froide et versez dans le sirop bouillant. Laissez cuire en remuant sans cesse jusqu'à ce que le mélange devienne lisse et épais.
Retirez du feu, ajoutez le beurre et les noix, mélangez bien et laissez tiédir.

Étalez la pâte sans gluten au rouleau à pâtisserie sur un plan de travail fariné et foncez un moule à tarte.  
Versez la garniture sur la pâte.
Faites cuire au four durant environ 30 min.

Quand la tarte est refroidi, décorez avec un nuage de sucre glace et des cerneaux de noix.

Servez avec glace à la vanille ou chantilly.

Suggestions : vous pouvez aussi recouvrir la tarte d'un couvercle en pâte feuilletée. 

vendredi 2 décembre 2016

Le trio gagnant...

Le céleri branche, un légume croquant et riche en saveur qui se mange cru ou cuit, seul ou accompagné,  et qui se prête à de multiples préparations. Diurétique et digestif, il aurait des vertus aphrodisiaques...
Pouvant être servis tels quels ou en accompagnement de viande ou de poisson, les carottes et céleri sautés aux olives raviront ceux qui aiment les saveurs bien marquées de ces trois produits. Cette recette ne présente aucune difficulté, je l'ai servie avec une semoule de couscous.

Carottes et céleri sautés aux olives

Pour 6 personnes

Préparation : 20 min
Cuisson : 40 min
  • 1 kg de carottes
  • 1 pied de céleri branche
  • 1 gros oignon
  • 200 g d'olives vertes
  • 4 c. à s. d'huile d'olive 
  • 1 bouquet garni (thym, laurier, persil)
  • sel et poivre du moulin

Pelez les carottes. Lavez-les puis découpez-les en rondelles. 
Nettoyez le céleri et retirez les fils des côtes. Découpez-le en tronçons. 
Pelez l'oignon et émincez-le. 
Dans une cocotte, faites chauffer l'huile d'olive. Ajoutez l'oignon et le céleri , puis les carottes, enfin le bouquet garni, sel et poivre. 
Couvrez, laissez mijoter à feu doux pendant 20 mn. 
Ajoutez ensuite les olives vertes. Mélangez. Couvrez. 
Laissez mijoter encore 15 à 20 mn. 
Servez très chaud.

C'est une recette Aprifel (Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes) parue en 1980 dans le magazine Clair Foyer spécial cuisine "Vos menus des quatre saisons" .

mardi 29 novembre 2016

Ne jetez plus le jus de pois chiche !...

Si vous avez déjà utilisé des pois chiche en conserve, vous avez sans doute remarqué qu'au rinçage vos pois chiche ont une forte tendance à produire de la mousse. Cette propriété de moussage du jus de pois chiche peut être utilisée pour remplacer les blancs d’œufs battus en neige nécessaires à la réalisation d'une mousse au chocolat par exemple. Au batteur électrique, il suffit de quelques minutes de plus par rapport à l'utilisation de blanc d’œuf pour obtenir une mousse relativement ferme.



Les intolérants aux œufs peuvent ainsi retrouver le plaisir d'une mousse parfaitement réussie et délicieuse grâce au jus de pois chiche dont on ne sent absolument pas le goût. Étonnant, non ? !!! Essayez, vous l'adopterez...

Mousse au chocolat

 Pour 4 personnes
  • 200 g de chocolat noir ou au lait
  • 15 cl de jus de pois chiche en conserve
  • 1 c. à soupe de sucre (à ajuster selon le type de chocolat)
  • 1 c. à soupe de lait végétal ou non
Faites fondre au bain marie le chocolat coupé en morceaux avec le lait. Quand le chocolat est fondu, ajoutez le sucre et mélangez pour obtenir une préparation homogène.
A l'aide d'un batteur électrique, battez le jus de pois chiche jusqu'à l'obtention d'une mousse ferme;
Incorporez celle-ci au chocolat fondu en soulevant délicatement pour ne pas faire retomber la mousse. 
Versez dans des verrines et mettez au frais deux heures au moins le temps que la mousse durcisse.


mardi 15 novembre 2016

La patate douce s'invite à l'apéro...

Vous recherchez une idée de recette facile, diététique, originale et savoureuse ?...
Essayez sans tarder la tartinade de patate douce, une recette de Valérie Cupillard que je vous recommande pour l'apéritif ou pour constituer une entrée légère. A servir avec des bâtonnets ou des rondelles de légumes crus ou en chips. Moi, j'ai adoré l'association fenouil-patate douce...

Tartinade de patate douce

  • 650 g de patate douce
  • 2 grosses c. à s. de purée de noix de cajou
  • 6 c. à s. de crème végétale liquide (amande, avoine, soja...)
  • sel fin
Toasts végétaux :
  • Rondelles ou bâtonnets de légumes crus ou chips de céleri-rave, de betterave, de carotte...


Faites cuire la patate douce épluchée et coupée en gros cubes à la vapeur dans le panier d'une cocotte à fond épais.
Lorsqu'elle est cuite, transformez-la en purée (au blender) en lui ajoutant la purée de noix de cajou, du sel fin et la crème végétale pour obtenir une consistance de beurre en pommade.

Vous pouvez préparez cette recette la veille et la réserver au réfrigérateur.

Une recette de Valérie Cupillard publiée dans Biocontact n°253 en janvier 2015

lundi 7 novembre 2016

Une entrée couleur automne...

Digne d'Halloween, ma salade de quinoa au potimarron ravira les végétariens et les "sans gluten"...Alliance de cru et de cuit, de croquant et de moelleux, de salé et de sucré, elle est aussi belle que bonne !

Salade de quinoa au potimarron

Pour 4 personnes
  • 2 verres de quinoa
  • 1/4 de potimarron
  • 1 bocal de germes de soja
  • 2 carottes
  • 1 échalote
  •  persil à volonté
 Pour la sauce
  • 2 c. à s. de tamari
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à s. de purée de noix de noisette
  • 12 c. à s. d'huile de sésame 
  • poivre du moulin


Faites cuire le quinoa à l'eau bouillante salée pendant une douzaine de minutes puis l'égoutter dans une passoire.
Faites cuire à la vapeur le potimarron coupé en gros morceaux pendant environ 1/4 d'heure. Il doit être fondant quand vous le piquez avec la pointe du couteau. Épluchez-le et découpez-le en petits dés.
Épluchez les carottes, lavez-les et râpez-les avec une grille pas trop fine.
Épluchez et émincez l'échalote. Hachez le persil.
Égouttez les germes de soja.
Mélangez le quinoa aux autres légumes.

Préparez la sauce en mélangeant tamari, vinaigre, purée de noisette, huile et poivre. Servez avec la salade saupoudrée de persil haché.

samedi 5 novembre 2016

Un hachis très green...

Les enfants ont, parait-il, du mal à apprécier les épinards... Peut-être, est-ce la couleur ?... Aujourd'hui, je vous propose, vous l'aurez compris, une recette qui fera, je l'espère, aimer ce légume à vos enfants. Le gratin de bœuf aux épinards est à faire avec de la viande hachée bio, comme le reste bien entendu...Ce plat peut être gratiné avec du fromage mais les intolérants comme nous, peuvent le remplacer par une chapelure de pain des fleurs.


Gratin de boeuf aux épinards


Pour 4 personnes
  • 750 g d'épinards
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 gros oignon haché fin
  • 500 g de bœuf haché 
  • 250 g de champignons émincés
  • 15 cl de crème fraiche (ou de crème de soja)
  • 1 pincée de thym
  • 1 dizaine de feuilles de basilic (ou 1 pincée de basilic séché)
  • 250 g de gruyère râpé (ou pour les intolérants 3 tartines de pain des fleurs)
  • sel et poivre du moulin

Lavez les épinards et cuisez-les à l'étouffée dans une grande gamelle avec couvercle. Dès qu'ils sont cuits, égouttez-les dans un linge pour éliminer le maximum de jus que vous pouvez conserver pour l'incorporer dans un futur potage. Hachez les épinards et réservez-les.
Faites revenir l'oignon émincé dans une cuillerée d'huile, ajoutez les champignons, laissez-les évaporer toute leur jus, ajoutez ensuite le bœuf haché et faites le dorer. Ajoutez les épinards hachés, la crème, les herbes et la moitié du gruyère. Mélangez bien, salez et poivrez puis versez le tout dans un plat beurré allant au four.
Saupoudrez du reste de gruyère ou de chapelure de pain des fleurs obtenue en écrasant vos tartines avec un pilon.
Mettez à gratiner au four pendant 1/4 d'heure.
Servez bien chaud avec une salade verte.
Faites de même avec les champignons, 

Cette recette est adaptée de celle figurant dans "Les meilleures recettes naturelles" édité par Gründ.

vendredi 4 novembre 2016

Rave party...

Le panier de légumes hebdomadaire de l'AMAP me permet de découvrir des légumes comme le radis rave. Appelé aussi daïkon ou radis blanc japonais, c'est une découverte pour moi qui apprécie son côté croquant-sucré-piquant comparable au radis noir. J'aime le déguster cru simplement coupé en lamelles et quand il est un peu trop piquant avec du pain et du beurre...Vous pouvez aussi le râper ou le cuire comme un navet. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il peut être de taille et de couleur variable.

Radis rave

mardi 1 novembre 2016

Des réserves de douceur...

Cette semaine les pots de gelée de coing en provenance du jardin (la recette se trouve à la rubrique "les biscuits et autres douceurs" ainsi que celle de la pâte de coing) se sont ajoutés à ceux de confiture de figue réalisés début octobre avec des figues aimablement données par des amis.

confiture de figues


  • 1 kg de figues
  • 700 g de sucre de canne blond
  • 1 jus de citron
  • vanille en poudre à votre convenance
Préparez les pots en les stérilisants à l'eau bouillante pendant 1/4 d'heure ainsi que les couvercles. Renversez-les ensuite sur un torchon propre.
Lavez les figues. Coupez le pédoncule puis les fruits en quatre.
Dans une bassine à confiture ou, comme moi, dans une cocotte en inox à fond épais, mélangez les fruits, le sucre, le jus de citron et la vanille.
Faites chauffer à feu moyen en remuant et écumant régulièrement le mélange.
Comptez environ 1/2 heure à 3/4 d'heure de cuisson.
Mettez en pots immédiatement.

mercredi 19 octobre 2016

Le potage est servi...

Samedi dernier dans le panier de l'Amap : une moitié de courge très verruqueuse dite "potiron Brode galeux d'Eysines", tout un programme ! C'est une courge qui a vraiment une drôle d'allure avec toutes ses verrues mais sa chair ferme et sucrée est très plaisante.

En tout cas, elle a été parfaite pour la recette de soupe indienne de Cléa diffusée dans le Sat'info de janvier-mars 2016 que j'ai légèrement modifiée. Cette délicieuse soupe réconfortante contient de la courge, des lentilles corail, du curry, du coco, de la cacahuète et du gingembre. C'est une soupe-repas qui se suffit à elle même. Je l'ai juste fait suivre, par pure gourmandise, d'une ration d’œufs au lait, autrement dit une crème renversée non renversée...

Soupe indienne

Pour 4 personnes

  • 500 g de courge de type butternut
  • 1 gros oignon
  • 1 c. à soupe d'huile d'olive
  • 1 dé de gingembre frais
  • 1 gousse d'ail
  • 125g de lentilles corail
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 c. à café de pâte de curry rouge
  • 1 c. à soupe de concentré de tomate
  • 2 c. à soupe de purée de cacahuète 
  • 200 ml de lait de coco
  • sel, poivre 

Pelez la courge et coupez-la en cubes. Ôtez la partie fibreuse et les pépins. Pelez et hachez l'oignon. Faites-le revenir dans un grand faitout avec l'huile. Ajoutez l'ail pelé et dégermé ainsi que le gingembre pelé et coupé en lamelles, puis la courge et les lentilles. Mouillez d'eau à hauteur. Ajoutez le bouillon cube et la pâte de curry rouge, salez et poivrez. Couvrez et laissez mijoter pendant 25 minutes. Mixez la soupe avec le concentré de tomate, la purée de cacahuète, le lait de coco et vérifiez l'assaisonnement. Servez bien chaud.

Cette recette est inspirée de celle de Cléa diffusée dans le Sat'info de janvier-mars 2016

mardi 11 octobre 2016

La canette est dans l'assiette...

Samedi dernier mon poulet de l'AMAP s'est transformé en canette ! Une bonne occasion de faire une recette qui sort de l'ordinaire. Je vous propose donc ma recette sucrée-salée de canette aux navets et pommes au gingembre. Les pommes acidulées viennent en direct du jardin et le joli mélange de navets jaunes, genre boule d'or, et de radis rave provient du marché bio. Bref, rien que du bon...  

canette aux navets et pommes au gingembre

Pour 4 personnes


  • 1 canette de 2 kg environ
  • 100 g de gingembre frais
  • 3 navets
  • 5 pommes
  • 15 cl de sirop de sucre de canne
  • 1/4 L de cidre
  • 50 g de beurre
  • sel et poivre du moulin

Découpez la canette en morceaux en réservant les magrets pour un autre usage.
Faites dorer les morceaux dans une cocotte en fonte avec couvercle à réserve d'eau, si possible, sans ajouter de matière grasse car la canette est grasse par nature. Salez, poivrez. Ajoutez le cidre, fermez la cocotte et remplissez la réserve d'eau du couvercle s'il en possède. Laissez mijoter à feu doux pendant 1 heure.
Épluchez le gingembre et râpez-le. Dans une casserole, portez le sirop de canne à ébullition et jetez-y le gingembre. Faites cuire à feu doux pendant 1/4 d'heure.
Brossez les radis et épluchez les navets, lavez-les et coupez-les en bâtonnets. Mettez-les dans une casserole et couvrez d'eau. Salez, poivrez et faites cuire 20 minutes. Laissez-les dans l'eau.
Pelez les pommes et évidez-les. Coupez-les en rondelles épaisses ou en morceaux. Faites-les dorer dans une poêle avec le beurre. Ajoutez le gingembre et son sirop et laissez caraméliser.
Servez la canette avec sa sauce au cidre accompagnée de sa garniture de pommes au gingembre et les navets égouttés.